BIENVENUE SUR LE SITE DE TERRA INCOGNITA ! VENEZ 2 RUE REMY BELLEAU 28400 NOGENT-LE-ROTROU EXPLORER NOS RAYONS...
BIENVENUE SUR LE SITE DE TERRA INCOGNITA ! VENEZ 2 RUE REMY BELLEAU 28400 NOGENT-LE-ROTROU EXPLORER NOS RAYONS...
Panier 0
Enfants de troupe dans les régiments : 1788-1888 Tachon, Nicolas

Enfants de troupe dans les régiments : 1788-1888 Tachon, Nicolas

Prix régulier €20,00 €0,00 Prix unitaire par
Taxes incluses.

Enfants de troupe dans les régiments : 1788-1888

Tachon, Nicolas

L'ESPRIT DU LIVRE, Strasbourg (2006)

493 pages

ISBN 9782915960112

 

Si le tableau de Manet, Le joueur de fifre, emblème du mouvement impressionniste, est connu de tous, c'est loin d'être le cas de la dure condition de l'enfant de troupe mis en scène par l'artiste. Et pour cause ! Des siècles durant, adultes et enfants ont cohabité dans l'armée et sur les vaisseaux de guerre sans choquer quiconque... Pourtant, poussé par des ministres visionnaires, le pouvoir royal a fini par essayer de réglementer cette situation inacceptable. Entre une ordonnance de Louis XVI de 1788 accordant une solde à certains enfants de soldats et l'ouverture de l'orphelinat Hériot à La Boissière, en 1888, des fils de soldats, musiciens ou apprentis, bravant parfois la mitraille sur le champ de bataille et souvent l'ennui dans les casernes, ont ainsi été admis comme enfants de troupe dans l'univers des combattants, jusqu'à ce qu'ils soient en âge de s'engager. Les changements politiques qui ont ponctué cette période se sont traduits par autant de restructurations de l'armée et donc de réformes de la condition de ces jeunes gens. Les aspects négatifs de l'institution l'ayant finalement emporté sur ses réels bienfaits, les enfants de troupe ont été progressivement regroupés dans des écoles, conservant cette appellation choisie en 1800 par Bonaparte, qui fait la fierté de leurs descendants.

Biographie de l'auteur :

Né en 1966, le lieutenant-colonel Nicolas Tachon a suivi pendant deux ans les classes préparatoires littéraires au prytanée national militaire de La Flèche. Saint-Cyrien de la promotion "Lieutenant Tom Morel" (1987-1990), il a choisi de servir dans l'infanterie, ce qui l'a conduit à exercer les responsabilités de chef de section puis de commandant de compagnie au 9e régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, avant de rejoindre en 1998 l'école d'application de l'infanterie en qualité d'instructeur. Breveté de l'enseignement militaire supérieur en 2004, titulaire d'un DEA en histoire, il est chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur.


Partager ce produit